| Return to Index | Read Prev Msg | Read Next Msg |

Wise Coastal Practices for Sustainable Human Development Forum

Sustainable development in a World Heritage Area: the Ha Long Bay Ecomuseum / Viet Nam. (+Français)

Posted By: Aprile Schwartz
Date: Thursday, 23 August 2001, at 11:03 a.m.

----------------------------------

(Le texte français se trouve en dessous du texte anglais)

----------------------------------

DESCRIPTION: Viet Nam is emerging from the after-effects of nearly a century of war and, following an earlier decision to adopt market-orientated economic policies, has made rapid progress towards alleviating poverty and privation amongst its rapidly expanding population. However, strong industrial and commercial development, urbanisation and growing numbers of tourists have brought great pressure to bear upon its natural environment and traditional culture. Nowhere is this more apparent than in Ha Long Bay, a World Heritage Area (WHA) of outstanding natural beauty, culture, biodiversity and unique geomorphology, in northeast Viet Nam.

Ha Long Bay is a unique area of 'karst' limestone towers that have been inundated by the sea creating nearly two thousand rocky pinnacles protruding up to 200m above sea level. The bay covers just over 1500 km² and its natural resources, coral reefs, sea grass beds, mangroves and marine flora and fauna provide livelihoods for a significant proportion of the residents of Ha Long City and Cam Pha Town, a rapidly developing urban and industrial area with a population exceeding 300,000 immediately adjacent to the WHA.

Abutted by Ha Long City, a vigorously developing industrial and urban area based upon major coal mining, shipping and mineral extraction activities, Ha Long Bay is under threat from water and atmospheric pollution, environmental and cultural degradation and inappropriate urban development.

STATUS: A feasibility study to address these issues through the development of the bay as an Ecomuseum is nearing completion. When completed it will form the basis of the substantive development of the Ha Long Bay based on the principles of community cultural development and interpretive museology.

The main activities in this project are as follows:

(1) The establishment of a project team of young Vietnamese staff of the Ha Long Bay Management Department supported by two international facilitators.

(2) Intensive capacity building and skills transfer, particularly in the fields of planning, data collection and integrated interpretative management of the area.

(3) A comprehensive stakeholder analysis to develop strategic partnership between the Ecomuseum and key stakeholders. For example, a theme on the fishing traditions of Ha Long directly involves the floating fishing villages, fishing communes on land, fishing boat builders as well as major institutions such as the Viet Nam Institute of Oceanography, the Institute of Marine Products and local authority agencies such as the provincial Fisheries Department.

(4) The development of an outline for an Interpretative Management Plan by the Department, including a number of interpretative themes, two of which are of direct relevance to the fishing industry. These include the creation of a floating interpretation centre which will feature issues pertaining to conservation of the bay's fragile and unique ecosystems and providing alternative sources of income for fishing families via tourism to encourage them to return their traditional knowledge and practices whilst improving their standard of living.

Of the achievements thus far, the following are particularly relevant:

(1) A Geographical Information System (GIS) preparatory study undertaken to place this powerful management tool in the hands of the managers of the bay.

(2) Strengthening the capacity of the Management Department to continue the development of interpretative themes and use these in addressing local environmental and cultural issues.

(3) Establishing strong links with national institutions to provide a network of expertise and support for conservation activities in the bay.

(4) The commitment of the fishing community of the bay to working with the Ecomuseum to conserve fish stocks, eradicate illegal practices and mitigate pollution by effective hygienic waste disposal.

LONG TERM BENEFIT: During the present decade, the establishment of the Ecomuseum will expand employment, particularly in service industries, increase awareness of the economic significance of the conservation and sustainable development of environmental and cultural resources and, by differentially favouring poor and disadvantaged groups, contribute towards further alleviation of poverty and strengthening of social cohesion.

CAPACITY BUILDING AND INSTITUTIONAL STRENGTHENING: In Viet Nam, innovative practices in the field of sustainable environmental management are in their infancy. The present initiative of the Ha Long Bay Ecomuseum Feasibility Study marks the first example in Viet Nam of using an interpretive approach to strengthen environmental and cultural management capacity holistically. By building the management capacity of Ha Long Bay Management Department and expanding community and other stakeholder participation in conservation activities, protecting the environment becomes everyone's concern and not just that of the authorities and concerned organisations.

PARTICIPATORY PROCESS: One of the most innovative approaches to sustainable development of the cultural, heritage and environmental resources at Ha Long Bay is the application of the concept of ecomuseology. In plain language, the museum is the territory in which the community lives. The curators are the local people who need to know themselves and their environment first before they can develop such an Ecomuseum. It is a people centred approach. The focus is on mapping the cultural and environmental resources and developing appropriate interpretive products to reanimate the region, promote conservation and enhance the quality of live of the people. The activities are planned at Ha Long Bay through the negotiation of a series of strategic partnerships between community, business and official agencies, and activities initiated in the project are now embedded in the Ha Long Bay Management Department and the Quang Ninh People's Committee.

CULTURALLY RESPECTFUL: Through mapping the cultural and environmental resources, the rediscovery of traditional knowledge, skills and practices is encouraged, and regeneration occurs as part of carefully developed tourist products that also contribute to the enhancement of their value in the eyes of the local community.

SUSTAINABILITY: The emphasis of this project is on direct skills transfer and the probable adoption of the approach as a model for good practice in heritage development.

TRANSFERABILITY: This project is an endeavour in community cultural development whereby the essence is on advancing the project using the resources of the local community, therefore making the model adaptable to widely differing contexts. It's a process, not a framework.

CONSENSUS BUILDING: This project relies upon the creation on a broad and inclusive stakeholder base.

GENDER AND/OR OTHER SENSITIVITY ISSUES: Aiming to contribute to the general work of the Province, this project hopes to create a new vision, outlook and living style that corresponds with all the values of the Ha Long Bay Heritage. The struggles and achievements of Quang Ninh province have always had a profound impact on the youth and women of Quang Ninh. Emphasis is on expanding employment opportunities for women, young people and socially excluded groups thereby revaluing their social standing in the community. This project also recognizes that Quang Ninh Province has the highest incidence of HIV/AIDS and drug addiction in Viet Nam and the above groups include those most at risk.

STRENGTHENING LOCAL IDENTITIES: A fundamental principle of community cultural development and of this project is that people must know themselves, their culture and their traditions before effective development can take place.

DOCUMENTATION: During the development of the Ha Long Bay Feasibility Study a number of documents have been prepared. Moreover, the project aimed to increase the capacity within the Management Department for creating and maintaining a document reference centre wherein all documents pertaining to the sustainable management of Ha Long Bay are kept for future reference.

EVALUATION: Existing development plans are currently being re-evaluated and resources are being set aside in readiness for the implementation of the Feasibility Study's recommendations.

Ms. Aprile Schwartz,
Project Officer,
UNESCO, Viet Nam.

******************************************************************************

DEVELOPPEMENT DURABLE DANS UN SITE DU PATRIMOINE MONDIAL : L'ECO-MUSEE DE LA BAIE D'ALONG / VIETNAM

DESCRIPTION : Le Vietnam est en train de se sortir des conséquences de près d'un siècle de guerre. Suite à une décision antérieure d'adopter des politiques d'économie de marché, le pays a fait des progrès rapides en matière de lutte contre la pauvreté et les privations de sa population en croissance rapide. Le fort développement industriel et commercial, l'urbanisation et le nombre croissant de touristes exercent toutefois de fortes pressions sur les ressources naturelles et les traditions. Ceci est particulièrement visible dans la Baie d'Along, dans le nord est du Vietnam, un site du patrimoine mondial à la beauté naturelle remarquable, et à la culture, la biodiversité et la géomorphologie uniques.

La Baie d'Along est une zone karstique unique inondée où émergent près de deux mille pinacles calcaires, certaines atteignant deux cents mètres de hauteur au-dessus du niveau de la mer. La Baie ne couvre que 1500 km2 et ses ressources naturelles, ses récifs coralliens, ses herbiers, ses mangroves et sa flore et sa faune marines pourvoient aux besoins d'une part non négligeable de la population des villes d'Along et Cam Pha. L'ensemble est une zone urbaine et industrielle au développement rapide dont la population dépasse 300 000 habitants dans les environs immédiat du site du Patrimoine Mondial.

La ville d'Along dans le fond de la baie est une zone industrielle et urbaine en développement regroupant des activités d'exploitation du charbon, de trafic maritime et d'extraction de minéraux. La Baie est menacée par la pollution de l'eau et de l'air, la dégradation environnementale et culturelle et un développement urbain inadapté.

STATUT : Une étude de faisabilité sur les moyens d'aborder ces questions dans le cadre d'un développement de la baie est en train de se terminer. Quand elle sera finie, elle servira de base au développement de la Baie d'Along selon les principes du développement culturel communautaire et de l'interprétation muséologique.

Les activités principales de ce projet comprennent :

(1) La mise en place d'une équipe de projet constituée d'un personnel de jeunes vietnamiens du Département de gestion de la de la Baie d'Along, qui sera aidée par deux facilitateurs internationaux.

(2) Une formation intensive et un transfert de savoir-faire en particulier dans les domaines de la planification, de la collecte de données et de la gestion intégrée de l'interprétation de la zone.

(3) Une analyse complète des parties prenantes concernées pour développer un partenariat stratégique entre elles et l'écomusée. Par exemple, le thème des traditions de la pêche d'Along fait participer directement les villages flottants de pêcheurs, les communes de pêcheurs sur le continent, les constructeurs de bateaux de pêche ainsi que les principales institutions telles que l'Institut océanographique du Vietnam, l'Institut des produits de la mer et les agences des autorités locales telles que le Département provincial des pêcheries.

(4) La mise au point, par le Département, d'une ébauche de plan de gestion pour l'interprétation, comprenant un certain nombre de thèmes interprétatifs, dont deux ont un lien direct avec l'industrie de la pêche. Le plan comprend la création d'un centre d'interprétation flottant qui traitera de questions telles que la conservation des écosystèmes fragiles et uniques de la Baie. Le plan apportera une source alternative de revenu pour les familles de pêcheurs par le tourisme et les encouragera à retourner à leur savoir et pratiques traditionnels tout en améliorant leur niveau de vie.

Parmi ce qui a été réalisé jusqu'à présent, voici les éléments les plus significatifs :

(1) Une pré-étude pour un Système d'information géographique (SIG) comme outil puissant de gestion mis à disposition des gestionnaires de la Baie.

(2) Le renforcement de la capacité du Département de gestion afin qu'il continue à développer des thèmes d'interprétation et qu'il s'en serve pour aborder les questions environnementales et culturelles locales.

(3) L'établissement de liens forts avec les institutions nationales afin de créer un réseau d'expertise et de soutien pour la préservation des activités dans la baie.

(4) L'engagement de la communauté de pêcheurs de la baie à travailler avec l'écomusée pour conserver les stocks de poissons, éliminer les pratiques illégales et contrôler la pollution à l'aide de réels moyens d'élimination des déchets.

BENEFICE A LONG TERME : au cours de la présente décennie, la mise en place de l'écomusée créera des emplois, particulièrement dans les services, augmentera la sensibilisation à l'importance économique de la conservation et du développement durable des ressources environnementales et culturelles et en étant en faveur des pauvres et des groupes défavorisés, contribuera à l'élimination de la pauvreté et renforcera la cohésion sociale.

RENFORCEMENT DES CAPACITES ET DES INSITUTIONS : au Vietnam, les pratiques innovantes dans le domaine de la gestion durable de l'environnement n'en sont qu'à leur début. Cette initiative d'étude de faisabilité d'un écomusée en Baie d'Along est la première de ce type à utiliser l'approche interprétative pour renforcer globalement la capacité à la gestion environnementale et culturelle. En développant les capacités de gestion du Département de gestion de la Baie d'Along et en augmentant la participation des communautés et des autres acteurs dans les activités de conservation, la protection de l'environnement devient le souci de tout un chacun et non pas seulement celui des autorités et organisations concernées.

PROCESSUS DE PARTICIPATION : Une des approches les plus innovantes en matière de développement des ressources culturelles, patrimoniales et environnementales dans la Baie d'Along repose sur l'application du concept de l'éco-muséologie. Les conservateurs en sont les locaux qui doivent tout d'abord se connaître eux-mêmes ainsi que leur environnement avant de pouvoir développer un tel écomusée. C'est une approche focalisée sur les gens. L'attention se porte sur la cartographie des ressources culturelles et environnementales et le développement de produits d'interprétation appropriés pour réanimer la région, promouvoir la conservation et améliorer la qualité de vie des gens. Les activités sont planifiées dans la Baie d'Along en négociant un ensemble de stratégies de partenariats entre les communautés, les entreprises et les agences officielles. Les activités issues du projet font parties de celles du Département de gestion de la Baie d'Along et du comité du peuple de Quang Ninh.

RESPECTUEUX DE LA CULTURE : La cartographie des ressources culturelles et environnementales encourage la redécouverte des savoir, techniques et pratiques traditionnels. Leur régénération passe par le développement de produits touristiques choisis avec soins et qui contribuent à la valorisation de leurs propres traditions aux yeux de la communauté locale.

DURABILITE : Ce projet s'intéresse surtout au transfert de savoir faire et considère l'adoption probable de cette approche comme un modèle de bonnes pratiques dans le domaine du développement du patrimoine.

TRANSFERABILITE : Ce projet a pour objet le développement culturel par les communautés, c'est-à-dire faire avancer le projet à l'aide des ressources de la communauté locale. Le modèle peut être ainsi adapté dans des contextes très différents. C'est un processus, pas un contexte.

DEVELOPPEMENT D'UN CONSENSUS: Ce projet s'appuie sur la création d'une base participative large et intégrant tous les acteurs.

QUESTIONS DE SENSIBILITE HOMME/FEMME ET/OU AUTRES : Ayant comme but de contribuer au travail général de la Province, ce projet espère créer une nouvelle vision, perspective et style de vie qui correspondent aux valeurs du Patrimoine de la Baie d'Along. Les luttes et les réalisations de la Province de Quang Ninh ont toujours eu un profond impact sur les jeunes et les femmes de Quang Ninh. L'attention porte sur l'augmentation des opportunités d'emploi des femmes, des jeunes et des groupes socialement exclus, revalorisant ainsi leur statut social dans la communauté. Ce projet prend aussi en compte le fait que la Province de Quang Ninh a le taux de HIV/SIDA et de toxicomanie le plus élevé au Vietnam et les groupes socialement défavorisés sont les plus exposés.

RENFORCEMENT DES IDENTITES LOCALES : Un principe fondamental du développement culturel communautaire et de ce projet repose sur la connaissance qu'on les gens d'eux-mêmes, de leur culture et de leurs traditions avant que tout développement efficace puisse avoir lieu.

DOCUMENTATION : Pendant le développement de l'étude de faisabilité de la Baie d'Along, un certain nombre de documents ont été préparés. De plus, le projet visait à accroître la capacité au sein du Département de gestion à créer et gérer un centre de documentation où tous les documents liés à la gestion durable de la Baie d'Along sont gardés pour un usage futur.

EVALUATION : Les plans de développement existants sont en cours de ré-évaluation et des ressources sont mises de côté pour mettre en œuvre les recommandations de l'étude de faisabilité.

Mme Aprile Schwartz,
Responsable de projet,
UNESCO, Vietnam.

SEND YOUR REACTION/RESPONSES TO THE MODERATOR.

| Return to Index | Read Prev Msg | Read Next Msg |